FADILEC PRESENT AUX RENCONTRES BIG AU FORUM DE LAUDUN
21 novembre 2018
FADILEC au Brésil chez VALEO
29 novembre 2018
Afficher tout

LA LETTRE M

Article Lettre M – Voir l’article  : https://lnkd.in/gVvbx53

Gard| Industrie | 20/11/2018

Ingénierie : 10 postes à pourvoir « dès maintenant » chez Fadilec

Robot de mesure développé en partenariat avec l’École IMT Mines Alès. ©Fadilec

La société Fadilec (50 salariés dont une trentaine à Laudun-L’Ardoise, CA : 3,5 M€, un bureau d’études à Venissieux – 69 – et un à Laudun-L’Ardoise, son siège) développe des solutions clés en main, allant de la conception à la mise en service et la maintenance, destinées aux entreprises industrielles. Elle compte quatre pôles d’expertise : automatisme et informatique ; électricité et instrumentation ; robotique et vision ; mesures. Pour soutenir son activité et répondre aux besoins de ses clients, Fadilec compte actuellement une dizaine de postes ouverts. Les profils recherchés sont : projeteur électrotechnique, dessinateur électrotechnique, automaticien, chargé de clientèle (technico-commercial)….Malgré plusieurs partenariats avec des écoles locales telles que le lycée Albert-Einstein à Bagnols-sur-Cèze, ainsi qu’avec l’École IMT Mines d’Alès, l’entreprise peine à recruter. Un constat qu’Angélique Didrat, responsable RH, attribue à plusieurs facteurs : en priorité une pénurie de compétences adaptées, une zone géographique assez éloignée des grandes villes et un secteur d’activité – l’entreprise est très présente dans le nucléaire – encore jugé peu attractif.

 

Très présente dans les secteurs du nucléaire ou encore de l’automobile, l’entreprise souhaite diversifier ses secteurs cibles en ciblant notamment la cosmétique et l’aéronautique. Elle vient d’ailleurs d’intégrer le panel des fournisseurs du groupe Thalès pour des services dans l’aérospatial. Elle est également déjà active dans l’agroalimentaire. « Nous avons accompagné le déménagement de l’entreprise Huilerie Cauvin de Marguerittes vers la Zac Mitra, indique Raphaël Moline, chargé de clientèle. Nous avons remis à jour leur système de contrôle commandes pour le pilotage des machines automatisées. » Tout en n’oubliant pas le coeur de métier de son agence gardoise : « Nous avons lancé en mars 2018 la division Fadilec innovation visant à développer notre activité de mesures, notamment dans le nucléaire. » Fadilec table sur un chiffre d’affaires de 4 M€ pour 2019 et de 5 M€ pour 2020.
Comme Sematec et Innowtech, Fadilec fait partie du groupement d’intérêt économique I&MS (innovation en milieux sensibles). L’ambition : unir leurs forces et compétences pour répondre à des appels à projets.

Stéphanie Roy